Ohanami : Pour commencer nous voudrions vous remercier de prendre le temps de faire cette interview. C’est la deuxième fois que vous venez en Allemagne. Les fans de tout le pays vous ont attendu longtemps. Que ressentez-vous en pensant à cette tournée ? Pensez-vous que les fans attendent autre chose qu’en 2013 ?

Kiyoshi Ijichi : Je pense qu’en 2013 la tournée s’est déroulée en pleine semaine. J’espère que ceux n’ayant pas pu venir la dernière fois pourrons cette fois venir nous voir. La tournée de 2013 ne s’était pas déroulée le week-end, mais était tout de même remplie d’énergie. J’espère que l’on retrouvera cette energie cette fois-ci. De plus, j’aimerai faire un tour en bateau sur le Rhein.

Kensuke Kita : Faire un tour en bateau.

Kiyoshi Ijichi: Oui, j’adorerai en refaire un. Et boire de la bière aussi !

Kensuke Kita: Tu pourrais le dire que c’était le meilleur moment de la tournée. (rire)

Ohanami : Les groupes sont toujours heureux de jouer en Allemagne. Il semblerait que notre pays soit un lieu de rassemblement pour les groupes japonais. Avez-vous déjà partagé des aventures avec d’autres groupes ?

Masafumi Gotoh : Et bien, les Japonais sont très intéressés par l’Allemagne parce que c’est un pays avancé économiquement. Quand Madame Merkel est venue au Japon pour faire un discours, j’aurai aimé avoir une telle personne comme premier ministre au Japon. La dernière fois, quand j’étais à Würzburg j’ai visité une entreprise indépendante. J’en parle encore à mes amis et compères musiciens. J’aime la bière et la viande allemandes. Ah et j’aime beaucoup la ville de Cologne.

Kensuke Kita : J’ai visité la maison de Beethoven. Après cela, nous avons fait un tour en bateau sur le Rhein. Superbes souvenirs.

Takahiro Yamada : Depuis je n’ai pas arrêté de parler des beaux paysages d’Allemagne.

Masafumi Gotoh : Peut-être trouverons nous des bâtiments modernes dans la ville. Beaucoup de bâtiments historique ont été détruit pendant la Seconde Guerre Mondiale, comme au Japon. C’est une grosse différence comparé aux villes de Londres ou de Paris, où il y a toujours beaucoup d’architectures dans les villes. Peut-être est-ce pour cela que les Japonais aiment l’Allemagne.

Ohanami : Plusieurs de vos chansons sont utilisées comme générique d’ouverture d’anime populaires tel que Bleach, Naruto ou FMA. Avez-vous déjà regardé ces anime et y a t-il des anime ou films pour lesquels vous souhaiteriez faire le générique d’ouverture ?

Masafumi Gotoh : C’est un très grand honneur pour nous de voir nos chansons utilisées pour des animes. Je pense que les studios ont fait en sorte de lier personnages à nos chansons. Quand je vois à quel point c’est un travail difficile, je suis fier de voir ces génériques d’ouverture et de fin.
Il y a tant d’anime de grande qualité au Japon, tel que ceux du studio Ghibli. Si il y avait une opportunitée de travailler avec ces studios, nous serions heureux de la saisir.

Ohanami : Y’a-t-il un groupe ou artiste qui vous a inspiré et cela reflète-t-il votre style musical et écriture ?

Masafumi Gotoh : En fait, je suis très inspiré par les musiques et groupes des années 90, tel que Weezer. Personellement, je me sens connecté à Beck, Radiohead et à des groupes similaires. De toute façon, nous étions très influencés par la musique que l’on écoutait quand nous étions adolescents.

Ohanami : Jusqu’ici, vous avez publié 12 albums [ndt faux]. Lequel représente le mieux votre musique? Les anciens, les nouveaux ou diriez-vous que vous avez mûri en tant qu’auteurs et compositeurs et donc que vous avez plus de facilités à vous exprimer ?

Masafumi Gotoh : Peut-être que notre technique de jeu a évolué. En ce qui me concerne, je crois que mon chant et ma composition ont pu se développer. Je pense avoir désormais maîtrisé un panel de styles musicaux variés. Je pense aussi que quand nous étions plus jeune, notre passion et nos émotions ont fait qu’il était possible de jouer avec la force que nous avions. Maintenant nous le faisons pour la musique et avec celle-ci nous changeons aussi notre style pour s’exprimer nous-mêmes. C’est remarquable dans nos paroles aussi. Récemment je lis beaucoup de livres, alors beaucoup de références peuvent être trouvés dans mes paroles.

Ohanami : Y’a-t-il des groupes japonais ou internationaux avec lesquels vous voudriez partager la scène ou jouer à nouveau ?

Masafumi Gotoh : C’est une questions compliquée. En ce qui concerne les artistes étrangers, j’aimerai jouer avec Beck. J’aimerai aussi rencontrer, et pas seulement jouer avec, Neil Young et Bob Dylan. Si je pouvais tous les rencontrer en un seul et même jour, ça serait le plus beau jour de ma vie. En ce qui concerne les groupes, j’aimerai jouer avec les Foo Fighters.

Kensuke Kita : Nous n’avons toujours pas rencontré les Foo Fighters.

Ohanami : Avec qui avez vous déjà joué ?

Masafumi Gotoh : Nous avons joué avec plusieurs groupes durant les Nano Mugen Festival, que nous organisons nous-mêmes. Par exemple avec quelques groupes UK tels que Manic Street Preachers, Stereophonics, Suede, Ash et Cribs. Mais des groupes US étaient aussi présents :
Weezer, Rentals, Nada Surf et tant d’autres. Il y a tant d’artistes qui viennent nous voir pour jouer durant le festival.

Ohanami : Que prévoyez vous à l’avenir? Où vous voyez vous d’ici 5 ou 10 ans ?

Masafumi Gotoh : L’année prochaine nous célèbrerons notre 20ème anniversaire, alors il y aura peut-être un ou deux shows spéciaux. Après ça nous avons quelques trucs de prévu, soyez patients s’il vous plaît.

Ohanami : Et dans 5 ou 10 ans ?

Kensuke Kita : Dans 5 ou 10 ans… Ce n’est pas facile d’imaginer. (rires)

Takahiro Yamada : Est-ce qu’une tournée mondiale sera quelque chose d’ordinaire de faire pour vous d’ici là ?

Kensuke Kita : Je serais très content de jouer à l’étranger. J’aimerai explorer d’autres lieux dans le monde entier.

Ohanami : Okay, il est temps de laisser un petit mot à vos fans allemands qui sont impatients de vous voir.

Masafumi Gotoh : Nous espérons vous voir. En ce moment, plein de Japonais souhaitent aller en Allemagne. Pas seulement pour le concert mais pour visiter, manger de la cuisine allemande, etc. Ceux-ci sont mes intérêts pour lequels j’aime venir en Allemagne.

Ohanami : Bonne chance et amusez-vous bien pendant votre séjour en Allemagne et vos concerts en Europe. Merci pour votre temps et keep rocking !